Innocent pastimes

Crosswords are widespread but have a surprisingly short history. They only began to appear regularly in newspapers after 1913. When the word game got its definitive chequerboard appearance in the Twenties, it grew wildly popular. Crosswords became a rage in America and Europe. These most relaxing (and enervating!) puzzles even decorated sheet music covers. Here is a delicious example of the innocent pastime of Maurice Chevalier: ‘On faisait des mots croisés’ (we were solving crosswords), ahem.

foxtrot written and published by Charles Borel-Clerc (1925). Illustration attributed to Jean Le Seyeux.
‘On faisait des mots croisés’, foxtrot written and published by Charles Borel-Clerc (1925). Illustration attributed to Jean Le Seyeux.

Other sheet music covers playfully confirm the crossword mania that existed in many countries…

Puzzle-1-IM

Puzzle-2-IM

puzzle-3-IM


On faisait des mots croisés
(Paroles: Albert Willemetz, Saint-Granier et Le Seyeux)

Suzy et son p’tit cousin
Un tout jeune collégien,
S’étaient dans la sall’ de bain
Enfermés l’autr’ matin
Très intrigués leurs parents,
Apperçur’nt en accourant,
Par le carreau transparent
Un spectacle effarant
La mèr’ s’écrie: “Quell’ conduite
Que faites-vous? Répondez vite”
Mais la p’tite, Mais la p’tite,
Lui dit en la rassurant:

Refrain:
On faisait des mots croisés
C’était pour s’amuser
C’est un truc très épatant,
Un charmant passe-temps.
On cherche la solution
En famille…
Ça passionne les garçons
Et les filles….
Nous avons fait l’éléphant
Mais c’est un jeu d’enfant.
Le chat, c’est plus épineux;
Il faut se mettre à deux…
Il avait trouvé frisé,
Moi, anguille…
On faisait des mots croisés,
C’était pour s’amuser.

(…)

One thought on “Innocent pastimes”

  1. Dit is wel weer heel bijzonder Frank !
    Ik denk dat er heel wat mogelijkheden zijn om nog andere onderwerpen te vinden. Scheepvaart, auto’s, boeken.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *